Loading...

LES PROPRIÉTÉS FASCINANTES DU PEKK ET SON IMPRIMABILITÉ SUR LA S600D

 

Tout savoir sur le PEKK

Le polyéthercétonecétone, plus souvent appelé PEKK, est un polymère thermoplastique semi-cristallin appartenant à la famille des PEAK. Les PEAK sont de plus en plus utilisés sur le marché de la fabrication additive car ils sont recyclables et réputés pour leurs propriétés mécaniques et chimiques.
Le PEKK a été inventé dans les années 1960, dans le cadre du programme « Apollo », il a ensuite été développé et commercialisé pour la première fois en 1988 par la société Dupont, pour le secteur aérospatial.

Applications

Le PEKK est un matériau conçu pour s’adapter aux environnements extrêmes, il est donc particulièrement utilisé dans l’aérospatial et l’extraction pétrolière ou encore dans les satellites et sous-marins. Adapté pour résister aux environnements extrêmement chauds et à la pression, le PEKK est aussi adapté pour les moteurs.

Propriétés générales du matériau

 

  • Résistance à la pression
  • Faible taux de dégazage
  • Résistance à la compression
  • Résistance à la friction et à l’usure
  • Ininflammable / ne dégage pas de fumées toxiques
  • Résistance aux abrasions
  • Ratio masse/résistance faible
  • Plus facile à imprimer que le PEEK
  • Bonne stabilité diélectrique Densité : 1.26 g/cm 3

 

exemple d

Grâce à son taux de cristallisation plus bas que le PEEK il est moins affecté par le refroidissement et adhère davantage au plateau, il est donc moins exposé au phénomène de warping (résulte de la rétractation du thermoplastique à la surface du plateau d’impression. Il conduit le plus souvent à un décollement partiel voir total de la pièce imprimée). Le PEKK est cependant légèrement moins performant mécaniquement et moins adapté aux applications médicales que le PEEK.

Performance mécanique

  • Allongement à la rupture : 5% *1
  • Résistance à la traction : 105 MPa *1
  • Résistance à la flexion : 95MPa *2
  • Elasticité en flexion : 2680MPa *2

Résistance à la température

  • Température de transition vitreuse : 162°C *3
  • Température de fusion : 305°C *3
  • Température de fléchissement sous charge : 150°C *4 (0,45 MPa)

Résistance chimique

  • Résistance aux agressions chimiques : solvants (benzène, alcools) et liquide réfrigérant

 

Limites du matériau

 

  • Coût : environ 800€/kg
  • Matériau technique nécessitant une enceinte et un plateau chauffé
  • Sensibilité à l’humidité

Stockage du matériau

 
Le PEKK est un matériau sensible à l’humidité, il doit être stocké dans un endroit sec et à température ambiante. Il est fortement recommandé de sécher la bobine avant impression puis de la stocker dans une enceinte à hygrométrie contrôlée (contactez Lynxter pour en savoir plus sur cette enceinte).

  • Temps de séchage : 8 – 10h
  • Température de séchage : 110°C

 

vue de face et de dessous de la tête-machine FILL11 de Lynxter

Imprimabilité sur votre S600D

Module d’approvisionnement de matière utilisé :

  • MS_FIL3_175

Tête-outil utilisée :

  • FIL11

Plateau :

  • Aluminium

Solution d’adhésion sur le plateau :

  • Magigoo HT

Températures et vitesse d’impression :

  • Buse : 345 – 375°C
  • Plateau : 120 – 140°C
  • Chambre d’impression : 70 – 150°C
  • Vitesse d’impression : 40 –100 mm/s

Compatibilité avec d’autres matériaux

Carbone :

le PEKK peut être rigidifié à la suite de l’adjonction de fibres de carbone (courtes ou longues). Le renforcement en carbone diminue encore le ratio masse résistance mécanique du matériau.

Mesures de protection nécessaires

La S600D est équipée de filtres (charbon actif et HEPA H14) permettant la filtration des composants organiques volatils et des microparticules. Il est toutefois recommandé de respecter les règles de base, ventiler la pièce et aérer après impression.

PEKK VS PEEK

PEKK et PEEK sont souvent associés, pour cause ils appartiennent à la même famille, celle des PEAK (Polyarylethercétone).
Le PEKK possède davantage de liaisons cétones qui le rendent plus flexible. Cela abaisse sa vitesse de cristallisation et modifie ses températures de transition vitreuses et de fusion. C’est en cela que le PEKK est plus facile à imprimer que le PEEK. Le PEKK possède un meilleur aspect visuel et de meilleures propriétés d’usure et de frottement par rapport au PEEK.

Profil d’impression disponible

Profil compatible pour le matériau PEKK-A par 3DXTech :
Impression avec la tête-outil FIL11 :

Buse :

  • Matière : cuivre nickelé
  • Diamètre : 0,4mm

Bloc de chauffe :

  • Matière : cuivre nickelé
  • Hauteur de couche : 0,2mm

Conseil

Il est possible d’augmenter le taux de cristallisation du matériau par le biais d’un post traitement thermique. Cela permet d’améliorer davantage la résistance mécanique du PEKK.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *