Loading...

Comment la modularité de la S600D peut-elle être source de réactivité ?

Lorsqu’on aborde le sujet de la fabrication additive, c’est systématiquement selon une approche mono-matériau. Lynxter bouscule ces codes et propose une imprimante 3D professionnelle modulable : polyvalente et multi-matériaux.

 

Si la réactivité est aujourd’hui l’une des priorités, pourquoi se limiter à une famille de matériaux ?

La plupart des imprimantes 3D restent contraintes par le fait qu’elles n’impriment qu’avec un seul type de matériaux – du thermoplastique, du métal ou de la céramique. Chez Lynxter, nous repoussons ces limites avec le développement de la S600D, la première imprimante 3D polyvalente et performante, capable d’imprimer une large gamme de matériaux aux procédés différents : filaments (thermoplastiques), liquides (silicones), pâtes (céramiques).

L’objectif : répondre aux besoins de fabrication d’urgence, de développement et d’innovation du secteur industriel et de la recherche.
Le système est agile et pratique pour l’utilisateur. 3 procédés d’impression sont mis en œuvre grâce à 5 têtes-outils proposées en équipement et permettant à l’utilisateur de basculer d’un procédé à l’autre sans changer de machine.

 

1 machine, 3 procédés, 5 têtes-outils

 

Les têtes-outils FIL11 et FIL33 répondent au procédé d’impression filament thermoplastiques : PEKK, PACF, PP, PC, PLA ou encore TPU sont parmi les matériaux imprimables sur la S600D.
Les têtes-outils LIQ11 et LIQ21 ont recours au procédé liquide. Des cartouches de silicones mono et bi composant, des résines et polyuréthanes sont utilisables sur la machine.
Enfin, la tête-outil PAS11 est utilisée pour le procédé d’impression de pâtes. Des cartouches de pâtes techniques (alumine, cordiérite, …) ou de pâtes traditionnelles (argile, céramique, grès, porcelaine, …) sont chargées pour la réalisation de projets d’impression céramique.

La capacité de configurer la S600D avec la tête-outil de votre choix permet d’ouvrir le champ des matériaux disponibles. La quasi-totalité des propriétés de matériaux est couverte à l’aide de cette seule machine. La S600D offre ainsi la possibilité d’imprimer un large éventail de matériaux plus ou moins techniques et plus ou moins faciles à imprimer selon vos besoins et votre connaissance de la fabrication additive

 

Stratégies de fabrication optimisées et variées

 

Le passage d’un procédé à l’autre est d’autant plus simple et accessible grâce au calibrage automatique des hauteurs de buse en Z et grâce au calibrage de planéité du plateau.
Différentes stratégies de fabrication sont possibles et ce, avec le même outil en changeant le diamètre de la buse, la hauteur de couche et le taux de remplissage. Il est alors possible de modifier le temps d’impression ou la définition d’une pièce.
Enfin la S600D est modulable car il est envisageable d’ajouter des accessoires sur les outils afin d’augmenter les possibilités de votre outil. Vous pouvez utiliser les accessoires proposés par Lynxter ou bien innover et concevoir vos propres accessoires au plus proches de vos besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *