Loading...

LYNXTER x THIRD

 

THIRD, prestataire de fabrication additive depuis 2019 à St Nazaire (Loire-Atlantique) possède une trentaine d’imprimantes de fabrication additive dont plusieurs machines S600D, équipées de trois têtes-outils : deux têtes-outils de dépose de filament thermoplastique FIL11 et une tête-outil de dépose liquide LIQ11.
La S600D est exploitée par THIRD dans le but d’assurer les prestations de ses clients ainsi que pour réaliser les itérations R&D des projets de ces derniers notamment dans l’aéronautique et le médical.

En quoi la modularité de la S600D répond-elle aux exigences de THIRD ?

 

Le besoin de THIRD est de pouvoir proposer des pièces en silicone afin de répondre aux problématiques de leurs clients dans les secteurs du ferroviaire et de l’aéronautique notamment. Ces deux secteurs sont confrontés à des besoins en pièce de silicone pour l’élaboration de prototypes, de pièces finales ou encore de pièces sur-mesure.

 

D’ordinaire, ces secteurs fabriquent des moules pour leurs pièces en silicone, ils sont cependant souvent onéreux, longs à produire et ne permettent pas d’itérer rapidement dans le cas de prototypage ou de fabrication d’urgence. La S600D de Lynxter donne l’opportunité de multiplier les itérations facilement, sans délai et à moindre coût contrairement à d’autres moyens.

Les projets de pièces en silicone étant nouveaux, THIRD met à profit la modularité de la machine et jongle avec une configuration en filament lorsque la demande pour des pièces en silicone est plus faible, ainsi la machine-outil de Lynxter reste exploitée en continu par le prestataire. La modularité de la S600D permet de s’adapter au flux des demandes des clients.

La S600D est modulable. Il est facile de changer de procédé de fabrication, d’un procédé filament à un procédé liquide. La machine est ouverte ce qui permet l’utilisation de n’importe quelle référence d’un même matériau.

L’entreprise a le choix d’exploiter les profils d’impression déjà existants dans la machine pour des matériaux déjà configurés ou d’établir ses propres profils d’impression. THIRD a pris l’habitude de partir des profils déjà existants et de les modifier selon leurs besoins.

 

Quels avantages apportent la modularité de la S600D pour THIRD ?

La S600D offre l’opportunité d’avoir une température homogène dans la chambre d’impression jusqu’à 80 degrés. Ce contrôle de la température permet à THIRD d’imprimer des matériaux très techniques et difficiles à extruder.

La demande grandissante en pièces en silicone et céramique rend la S600D indispensable aux activités de THIRD puisqu’elle est à ce jour la seule machine-outil de fabrication additive à proposer l’extrusion de liquide silicone et de pâte céramique et à pouvoir basculer sur un procédé de dépose de filament thermoplastique lorsque le besoin se présente.

Quels sont les atouts de la S600D face aux autres imprimantes de fabrication additive ?

La S600D de Lynxter est privilégiée pour son volume d’impression. Avec une capacité de 390×600 mm, la machine permet l’impression de grandes pièces par rapport à une machine compacte.

La possibilité de contrôler et filtrer l’atmosphère lors de l’impression est un atout majeur de la S600D afin de pouvoir imprimer des matériaux très techniques et quasi impossibles à extruder sur des imprimantes 3D sans atmosphère contrôlée en toute sécurité.

La possibilité de changer de plateau d’impression selon le matériau extrudé est un avantage précieux afin d’éviter les défauts d’impression : décollement et gauchissement notamment. Trois plateaux d’impressions sont disponibles, adaptés parfaitement à la machine-outil qui évitent d’ajouter des produits supplémentaires sur la surface d’impression.

 

Constat et futur pour l’impression 3D selon THIRD ?

Toutes les personnes de l’atelier de THIRD savent manipuler facilement et rapidement la S600D qui est utilisée quotidiennement. Il existe une forte demande d’impression de pièces en thermoplastique, procédé répandu et couramment adopté, tandis que la demande de pièces en silicone est croissante, la technologie étant encore nouvelle et moins connue mais tend à augmenter du fait de sa popularité grandissante. THIRD observe aussi une demande émergente mais sérieuse de projets d’impression 3D de céramique dans le secteur de la bijouterie notamment.

 

La demande d’impression en silicone est croissante. Le procédé est très recherché dans des secteurs divers comme le médical, l’aéronautique ou encore le ferroviaire.

Les perspectives de THIRD concernent le silicone ignifuge. Il n’existe pas encore un tel matériau qui soit exploitable en fabrication additive, alors que la demande de la part des industriels est forte.

 

En savoir plus sur THIRD :

THIRD est née de la volonté de quatre professionnels nazairiens issus de l’industrie aéronautique et amis, d’unir leurs compétences autour d’une solution permettant l’optimisation des coûts et des délais de conception, comme de production. L’équipe met toute son expertise au service des clients pour apporter des solutions dans la réalisation de leurs pièces en impression 3D. Qu’ils aient des idées, des plans ou simplement une pièce à disposition, THIRD les accompagne de la conception au recyclage en passant par la fabrication (prototypage, impression petite à grande série…)

Plus d’infos sur www.03rd.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *